Aujourd'hui, c'est mercredi et le mercredi c'est ravioli râlerie !

5h : babsàpapa se lève, voit un léger frétillement dans ma paupière gauche lourde de sommeil et me demande de laisser sa raquette au cours de tennis de fiston pour la raccorder. C'était l'info de la journée nuit.

7h30 : réveil en sursaut, pas entendu le réveil, sauter dans la douche pendant le sommeil des monstres pour être tranquille. Raté, minibabs est déjà sur le pont, prêt à vous faire une présentation en ordre de toute la compagnie plémo de chantier. Faut en profiter, "minibabs raptout" peut dérober tout ce qu'il veut dans les chambres de ses frères endormis

7h31 : mini babs ouvre la porte de la salle de douche pour la présentation de la pelleteuse, -2°c dans la douche

7h33 : minibabs revient fermer la porte, a-t-il eu envie d'écourter les plaintes de sa maman où a-t-il cédé à ses menaces de "si tu continues, je te remets dans ton lit", la tête pleine de shampoing, je me suis pas sentie très crédible

7h33 et demi : finalement minibabs a rouvert la porte, encore 2 degrés en moins dans la douche, le mer des Caraïbes est bien loin

7h34 : arrivée de la pelleteuse plémo, fermeture de la porte, trop chouette

7h35 : arrivée du camion de chantier, réouverture en grand de la porte, c'était trop beau 

7h40 : arrivée de babs aîné, râlant parce que réveillé par minibabs qui arrivait pas à sortir de sa chambre avec la grue de chantier, (n'a pas assez ouvert la porte, allez savoir pourquoi). J'espère un instant qu'avec 7 années en plus, babsainé peut comprendre l'intérêt de fermer la porte de la salle de douche, trop pressé, est reparti en la refermant à moitié, de quoi laisser une brèche pour minibabs qui s'engouffre aussitôt pour réclamer son bib. Encore 2 degrés en moins, on va bientôt frôler les températures négatives.

7h45 : habillage et réveil en douceur de babs2 pour son cours de tennis. Oui, il avait les yeux ouverts mais IL DOOOOOrmaitDOOOOOrmait, j'ai cru un instant ressentir à nouveau le vent glacial de la douche.

7h46 : hurlements de babs2 (très fort en aigus) qui a découvert les méfaits de "minibabs raptout" dans sa chambre, menace criante des 2 parties, j'ai cru un instant que j'aurai pu me coiffer, ça sert à rien, dehors il pleut

8h : minibabs ne veut pas descendre pour son bib puis finalement hurle en haut des escaliers qu'il sait descendre, quand je suis arrivée en bas

8h02 : premier café, pas pour m'énerver, c'est fait, mais pour remplacer les bienfaits apaisants de la douche chaude

8h05 : babsaîné râle, y a pas assez de ceci, mangera pas de cela, veut les céréales truc. "T'as quà retourner chez ta mère", "zut, tu y es déjà"

8h30 : arrivée de babs2, voulait dormir plus, veut se faire une tartine tout seul, casse sa craquicroque, râle, veut plus la manger parce qu'elle est cassée, et puis la vie est trop dure, la neige trop molle, lance un cri de guerre à son frère qui se moque, échange de coups de coude dans les côtes, ça doit être un rite masculin pour se dire bonjour.... pendant que minibabs hurle parce qu'il a entendu la fin de la minuterie du chauf'bib et que sa pov'mère dégaine pas immédiatement les céréales

8h45 : ça doit être l'effet du café, je me sens énervée devant les babs qui traînent au petit déj, est ce que je traîne, moi, dans la douche ?

9h : première connexion sur le net, exploration du marché de l'emploi.Y en a qui dise que les chômeurs sont des gros feignants qui font rien pour s'en sortir, pourtant la motivation me manque pas, ça doit vraiment être le café qui m'énerve

9h15 : je jette babs2 chez la copine qui fait l'aller pour le tennis après avoir cherché en vain la raquette à raccorder de babsàpapa

9h17 : je crois que j'ai mérité un autre café ..... je devrais peut être essayer le déca

caf_